Très souvent avaient lieu le soir après le travail des réunions entre amis comme ci-dessus

La vie dans les corons était en général très conviviale, à une époque où la télévision n'existait pas encore, du moins pas pour eux, les familles se retrouvaient le soir à discuter, assis sur des tabourets aux pas des portes. Une formidable entraide naissait spontanément dès qu'un malheur frappait une famille.La vie était simple, mais heureuse.

Le coron Plat à Denain où naquit Jules Mousseron

 

Un exemple de corons de nos jours.

 

Retour en haut de page