Le grisou est un gaz, et comme tout gaz, dangereux en proportions trop importantes. Il suffisait que des piqueurs, dans leur travail, atteignent une poche de ce gaz et le contact avec la flamme des lampes à pétroles provoquaient l'explosion. Cette explosion était canalisée dans les veines de charbon et semait la mort partout par son souffle puissant. Impossible pour personne de se sauver ou de se mettre à l'abri....

Ci-dessus, des mineurs en train de fouiller les décombres dans l'espoir de retrouver quelques survivants, mais aussi malheureusement beaucoup de cadavres.

 

Ci-dessus, quelques victimes de la terrible catastrophe de Courrières, le 10 Mars 1906. Il y eut au total 1212 mineurs tués, ce fut l'une des plus meurtrières. Et aussi le corps calciné d'un cheval qui travaillait au fond.

 

L'enterrement des pauvres victimes........

 

Retour en haut de page